• Rappel de véhicules chez Toyota. Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé le rappel mondial de 2,43 millions de voitures hybrides fabriquées entre octobre 2008 et novembre 2014 pour un problème pouvant provoquer des accidents. Le 5 septembre, l’entreprise avait rappelé plus d’un million de véhicules hybrides fabriqués entre juin 2015 et mai 2018 en raison d’un possible risque d’incendie.

  • Disparition du patron d’Interpol. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête après la disparition de Meng Hongwei, président de l’organisation internationale de coopération policière Interpol, dont le siège se trouve à Lyon. Cet ancien haut dirigeant de la sécurité publique en Chine, où il a progressé dans la hiérarchie sous l’ancien président chinois Hu Jintao (2003-2013), n’a plus donné signe de vie depuis qu’il a quitté la France pour un voyage en Chine fin septembre.

  • Chômage au plus bas aux États-Unis. Le taux de chômage aux États-Unis a atteint 3,7 % en septembre, selon des chiffres publiés par le département américain du Travail. Il s’agit du niveau le plus bas depuis 1969. Le taux de chômage se calcule en rapportant le nombre de personnes cherchant activement un emploi à la population active, c’est-à-dire les personnes ayant un emploi ou souhaitant en avoir un.

  • Prison pour un ancien président sud-coréen. Un tribunal de Séoul a condamné Lee Myung-bak, président de la Corée du Sud de 2008 à 2013, à 15 ans de prison et à une amende équivalant à 10 millions d’euros pour corruption et détournement de fonds. Les quatre anciens chefs de l’État encore en vie ont tous reçu des peines de prison, dont Park Geun-hye, présidente de 2013 à sa destitution en 2017, qui a été condamnée en août en appel à 25 ans de prison pour corruption et abus de pouvoir.