• Remaniement ministériel. L’Élysée a annoncé que le remaniement du gouvernement, décidé après la démission le 2 octobre du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, ne se tiendrait pas « avant le départ du président de la République en Arménie », où il se rendait aujourd’hui, « ni tant qu’il sera à Erevan », d’où il doit revenir vendredi soir. Emmanuel Macron souhaite composer une « équipe cohérente » et « respecter le temps des vérifications légales », selon la présidence de la République.

  • Fichage chez FO. 126 cadres du syndicat Force ouvrière (FO) ont fait l’objet d’un fichage interne, leurs noms étant associés à des qualificatifs tels que « bête », « mauvais », « franc-maçon » ou « influençable », selon une enquête du Canard enchaîné publiée aujourd’hui. L’hebdomadaire précise que ce fichier a été réalisé par des proches de Pascal Pavageau, le secrétaire général de FO, en octobre 2016, alors qu’il briguait ce poste occupé à l’époque par Jean-Claude Mailly. Pascal Pavageau a estimé que la création de ce fichier, qualifié de « document de travail » qui « ne devait pas circuler », était une « grave erreur ».

  • CO2 et UE. Le Conseil des ministres de l’Environnement des 28 États membres de l’Union européenne s’est accordé hier soir sur le fait que les voitures neuves devront émettre 35 % de CO2 de moins en 2030, par rapport à 2021. Ce règlement doit servir de base de négociation avec le Parlement européen. Dans une interview au quotidien allemand Die Welt l’an dernier, la présidente de l’agence allemande de l’environnement avait réclamé un objectif de 70 % de réduction des émissions de CO2 des nouvelles voitures d’ici 2030.

  • Inondations à Majorque. En Espagne, le gouvernement des îles Baléares a annoncé que les pluies torrentielles à l’origine des inondations ayant frappé cette nuit Majorque, la principale île de l’archipel, ont causé la mort d’au moins 10 personnes, dont deux Britanniques.

  • Essor de la francophonie. À l’occasion du Sommet de la francophonie qui se tient à Erevan (Arménie) demain et vendredi, l’Organisation internationale de la francophonie annonce que le nombre de locuteurs de français dans le monde a progressé de 10 % depuis 2014 pour atteindre 300 millions de personnes. Le français est la cinquième langue la plus parlée dans le monde, après le chinois, l’anglais, l’espagnol et l’arabe, et la quatrième langue sur Internet, où il dépasse l’arabe.