10 octobre 2018

Ça se chiffre

Les effets d’un réchauffement climatique circonscrit

Les membres du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec), mis en place par l’ONU, ont publié lundi un rapport commandé par les pays signataires de l’accord de Paris. Ils y mettent en avant l’importance de limiter le réchauffement de la température terrestre par rapport aux niveaux préindustriels à 1,5 °C plutôt qu’à 2 °C. Cette augmentation un peu plus contenue de la température permettrait de réduire l’ampleur de la disparition des coraux et de l’habitat naturel de nombreuses espèces. Selon le Giec, ce demi-degré de réchauffement en moins se traduirait par une réduction de 10 centimètres de la hausse du niveau de la mer : jusqu’à 10 millions de personnes pourraient ainsi être épargnées.