11 octobre 2018

Ça peut servir

Diversifier sa consommation de poisson

La consommation mondiale de poisson par personne est passée de 9 kg en 1961 à plus de 20 kg en 2015, selon le dernier rapport sur la pêche publié par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Cet appétit croissant représente une menace pour la capacité des poissons à renouveler leur population. L’association de conservation marine Bloom recommande de diversifier son assiette pour limiter la pression sur les cabillauds et les crevettes tropicales, qui ont les faveurs des consommateurs. Bloom, qui conseille avant tout de réduire sa consommation de poisson, invite à essayer des poissons « très peu valorisés, mais pourtant très bons » comme le merlu, le tacaud, le merlan bleu, l’anchois ou la sardine. Si vous pensiez protéger les poissons sauvages en consommant des poissons d’élevage, l’association préfère vous détromper : ces derniers sont largement nourris avec de la farine fabriquée en broyant des espèces pêchées dans le milieu marin.