• Présidentielle au Brésil. Le candidat ultraconservateur Jair Bolsonaro est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle brésilienne dimanche avec 46 % des voix. Ce militaire de formation, qui a manifesté pendant sa campagne une nostalgie pour la dictature qu’a connue le Brésil de 1964 à 1985, sera opposé au deuxième tour, prévu le 28 octobre, à Fernando Haddad, qui a recueilli 29 % des voix. Ce dernier a été choisi par le Parti des travailleurs après l’invalidation de la candidature de l’ancien président Lula.

  • Le patron d’Interpol poursuivi. Le ministère chinois de la Sécurité publique a déclaré lundi qu’une enquête pour corruption avait été ouverte contre Meng Hongwei, président de l’organisation internationale de coopération policière Interpol. Cet organisme, installé à Lyon, avait annoncé la veille avoir reçu la démission « avec effet immédiat » de son dirigeant, qui avait disparu fin septembre en se rendant en Chine, son pays.

  • Disparition de Jamal Khashoggi. Le président américain, Donald Trump, a déclaré mercredi s’être entretenu « au plus haut niveau » avec les autorités saoudiennes pour obtenir des informations sur le sort de Jamal Khashoggi. Ce journaliste saoudien, critique du régime et réfugié depuis plus d’un an aux États-Unis, a disparu le 2 octobre après s’être rendu au consulat de son pays à Istanbul (Turquie). Le quotidien turc Sabah a publié mercredi une liste de 15 noms de Saoudiens présentés comme des agents du renseignement impliqués dans la disparition de Jamal Khashoggi.

  • Taxe d’habitation. Le ministère de l’Économie a communiqué hier à plusieurs médias, dont Le Parisien et Le Monde, une liste des 6 027 communes ayant augmenté le taux de leur taxe d’habitation cette année par rapport à l’an dernier. Le gouvernement avait annoncé une baisse, dès cet automne, de 30 % du montant de cet impôt pour 80 % des ménages, mais les communes et les intercommunalités qui la perçoivent ont la possibilité d’en faire varier le taux.

  • Pasteur américain libéré en Turquie. La justice turque a condamné hier le pasteur américain Andrew Brunson à trois ans et un mois de prison, mais l’a remis en liberté en tenant compte de son comportement et des deux ans qu’il a déjà passés en détention puis assigné à résidence. Le tribunal a estimé qu’il avait soutenu le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et le réseau du prédicateur Fethullah Gülen, que la Turquie qualifie d’« organisations terroristes ». La détention de ce pasteur avait provoqué des tensions entre la Turquie et les États-Unis.

  • Sommet de la francophonie. La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a été désignée hier secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) lors du sommet de l’organisation à Erevan (Arménie). Elle succède à la Canadienne Michaëlle Jean, qui a dénoncé dans un discours les « petits arrangements entre États » ayant conduit à ce choix. Créée en 1970, l’OIF est chargée de promouvoir la langue française, dont le nombre de locuteurs a progressé de 9,6 % par rapport à 2014, selon des chiffres qu’elle a publiés mercredi.