• Inondations meurtrières dans l’Aude. Des inondations ont provoqué la mort d’au moins 10 personnes dans l’Aude. La montée des eaux a été provoquée par des intempéries qualifiées d’« exceptionnelles » par le ministère de l’Intérieur, le département ayant reçu par endroits l’équivalent de trois mois de pluies en quelques heures. À Trèbes, où six personnes sont mortes, l’eau a atteint plus de 7 mètres, selon le service d’information Vigicrues, qui dépend du ministère de la Transition écologique.

  • Difficultés scolaires. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a dévoilé hier au journal 20 Minutes les résultats d’une évaluation menée à la rentrée auprès d’élèves de CP et de CE1. Les tests montrent que 23 % des élèves en début de CP ont des difficultés à reconnaître les lettres et le son qu’elles produisent, que 30 % des élèves de CE1 lisent moins de 30 mots par minute alors que l’objectif est de 50 mots et qu’un élève sur deux a des difficultés en calcul mental.

  • Conflit à Idleb. Le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Cham, qui est issu de l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda et qui contrôle l’essentiel de la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé hier qu’il refusait tout retrait de ses troupes. Un accord conclu en septembre entre la Russie et la Turquie, qui soutiennent respectivement le régime de Bachar el-Assad et les rebelles, prévoit la création d’une zone démilitarisée entre les belligérants. Le texte donnait aux combattants jusqu’à aujourd’hui pour évacuer ce territoire.

  • Affaire Khashoggi. Dans un entretien à la chaîne de télévision CBS diffusé samedi, le président des États-Unis, Donald Trump, a menacé l’Arabie saoudite d’un « châtiment sévère » si le pays avait fait assassiner le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, disparu depuis le 2 octobre. Il s’est néanmoins opposé à une suspension des ventes d’armes à l’Arabie saoudite pour ne pas pénaliser l’économie américaine. Un haut responsable saoudien dont les propos ont été rapportés anonymement hier par l’agence de presse officielle saoudienne SPA a menacé les pays qui prendraient des sanctions contre l’Arabie saoudite de « plus grandes » sanctions.

  • Paris et les sans-abri. Dans un entretien au Journal du dimanche paru hier, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé qu’elle allait créer 1 500 places d’hébergement d’urgence d’ici la fin de l’année, appelant l’État à en faire de même pour trouver un abri aux 3 000 personnes qui n’en ont pas dans la ville, selon un recensement effectué en février par la mairie. Anne Hidalgo a précisé que plusieurs mairies d’arrondissement ainsi que l’hôtel de ville accueilleraient des sans-abri, en particulier des femmes.