16 octobre 2018

C'est leur avis

Le problème irlandais du Brexit

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a estimé hier soir qu’une absence d’accord entre le Royaume-Uni et l’Union européenne à propos du Brexit était « plus probable que jamais ». Therese Raphael, éditorialiste pour Bloomberg, s’inquiète de voir le désaccord sur l’Irlande du Nord bloquer les négociations et fragiliser la paix dans cette province.

« Peu de gens ont parlé de l’Irlande du Nord durant le référendum sur le Brexit. Pourtant, cela pourrait anéantir les espoirs de Theresa May d’obtenir un accord avec l’Union européenne et menacer 20 ans de paix et de prospérité en Irlande. Une coalition de partisans d’une ligne dure au sein des Conservateurs de Theresa May et un petit parti d’Irlande du Nord qui lui a permis d’obtenir une majorité parlementaire depuis les élections de l’an dernier sont prêts à mettre leur veto à la proposition d’accord de la Première ministre. […] Si une confiance a été bâtie ces deux dernières décennies, la paix en Irlande du Nord reste fragile. Peu de gens hors de la province se rendent compte de l’ampleur des divisions entre les communautés. » Therese Raphael