• Nouvelle enquête visant La France insoumise. Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête pour « menaces ou actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire » et « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique » après des accrochages survenus hier lors des perquisitions menées au siège de La France insoumise et chez son dirigeant, Jean-Luc Mélenchon. Ces perquisitions s’inscrivaient dans le cadre de deux enquêtes, l’une sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen et l’autre sur des soupçons d’irrégularités dans les comptes de campagne pour la dernière élection présidentielle.

  • Démission à la tête de FO. Le secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau, a démissionné, moins de six mois après son accession à la tête de la confédération. Cette décision fait suite aux révélations du Canard enchaîné sur la constitution en 2016, par des proches de Pascal Pavageau, d’un fichier secret dans lequel les noms de 126 cadres du syndicat étaient associés à des qualificatifs tels que « bête », « mauvais », « franc-maçon » ou « influençable ».

  • Rapport sur l’éducation prioritaire. La Cour des comptes a publié un rapport dans lequel elle constate l’échec de la politique d’éducation prioritaire menée depuis 1981. Alors que cette politique a pour objectif de limiter à 10 % les écarts de niveau entre les élèves de différentes origines sociales, ces écarts restent compris, selon les disciplines, entre 20 % et 35 %. Les magistrats financiers ne recommandent pas d’augmenter les moyens, mais de les orienter davantage vers les premières années de l’enseignement primaire.

  • Défections pour un forum économique saoudien. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a reporté sa visite au Moyen-Orient, au cours de laquelle elle devait participer à une conférence organisée à Riyad, en Arabie saoudite, sur les investissements du futur. Le FMI n’a pas justifié ce report. Plusieurs dirigeants, parmi lesquels Dara Khosrowshahi, le patron d’Uber, et plusieurs médias, parmi lesquels The Economist, ont annoncé qu’ils annulaient leur participation, en réaction à la disparition du chroniqueur saoudien du Washington Post Jamal Khashoggi depuis sa visite au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre.

  • Démission du Premier ministre arménien. Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a annoncé hier soir sa démission, cinq mois après avoir été élu à la tête du gouvernement par les députés. L’ancien journaliste arrivé au pouvoir après avoir organisé d’importantes manifestations antigouvernementales a expliqué qu’il souhaitait provoquer des élections législatives anticipées, dans l’espoir d’obtenir une majorité au Parlement, pour l’heure dominé par le Parti républicain de l’ex-dirigeant du pays Serge Sarkissian.