18 octobre 2018

C'est leur avis

Des réactions diverses face à l’Arabie saoudite

Député travailliste britannique et membre de la commission de la Chambre des représentants sur les exportations d’armes, Lloyd Russell-Moyle estime dans le Guardian que les réactions internationales face à l’Arabie saoudite auraient dû avoir lieu après les morts de civils au Yémen, sans attendre la disparition du journaliste Jamal Khashoggi.

« Khashoggi était un habitué des cercles de réflexion et des réceptions de l’élite de Londres et de Washington. Ses anciens collègues éprouvent une sincère empathie pour sa probable horrible fin parce qu’il leur faut peu d’imagination pour se mettre à sa place. Cependant, ces personnes influentes semblent avoir un angle mort en ce qui concerne les victimes plus quotidiennes de l’agression saoudienne. […] La frappe ayant tué au moins 20 personnes lors d’un mariage ou les 40 enfants morts lorsqu’une bombe saoudienne a frappé leur bus scolaire ont peut-être provoqué un article dans un grand journal et un communiqué exprimant “l’inquiétude” d’un ministre des Affaires étrangères. Mais aucune véritable action politique n’a suivi. » Lloyd Russell-Moyle