25 octobre 2018

Ça alors

Près de 3 % de locataires aisés dans les logements sociaux

L’institut national de statistiques Insee a publié hier une note selon laquelle près de 3 % des 10,7 millions de locataires d’un logement social en France en 2016 faisaient partie des 20 % de la population les plus riches. Le niveau des ressources est l’un des principaux critères d’attribution d’un logement social, mais la situation économique des locataires peut évoluer après leur emménagement. Lorsqu’ils dépassent le plafond de ressources pour l’obtention d’une habitation à loyer modéré (HLM), ils peuvent se voir imposer un supplément de loyer. « L’avantage monétaire lié à des loyers moins élevés que ceux du secteur libre n’incite sans doute pas ces locataires à changer de logement », remarque l’Insee. Depuis le 1er janvier, les locataires de HLM situées dans des zones à forte demande peuvent être forcés à partir si leurs revenus atteignent 150 % du plafond de ressources.