29 octobre 2018

Ça alors

Un satellite pour mesurer la concentration de gaz à effet de serre

L’Agence d’exploration aérospatiale japonaise a lancé aujourd’hui un nouveau satellite pour collecter des informations sur les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère, baptisé Ibuki-2. Il s’agit du deuxième satellite envoyé dans l’espace par le Japon pour prendre de telles mesures. Il possède des capteurs plus précis qu’un précédent satellite envoyé en 2009. Les données récoltées par le premier satellite avaient permis de constater que la concentration moyenne mensuelle de CO2 dans l’atmosphère avait dépassé pour la première fois 400 parties par million en décembre 2015. Elles rejoignent celles de l’Organisation météorologique mondiale, un organe de l’ONU, qui a constaté, à l’aide de relevés effectués depuis des stations terrestres, que les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère avaient « augmenté à un rythme record en 2016 » pour atteindre « le niveau le plus élevé depuis 800 000 ans » et « 145 % de plus qu’à l’époque préindustrielle ».