31 octobre 2018

Ça se chiffre

Les inégalités à l’école

Le Conseil national d’évaluation du système scolaire, un organisme rattaché au ministère de l’Éducation nationale, a publié la semaine dernière un rapport sur les inégalités scolaires d’origine territoriale. Il y note une forte disparité dans la réussite au brevet, un examen que les élèves passent à la fin du collège, entre les communes les plus riches et les plus pauvres. Dans ces dernières, le taux de réussite est inférieur de 10 points à celui des premières. Ces communes défavorisées sont aussi celles dans lesquelles l’Éducation nationale a le plus recours à des enseignants de moins de 30 ans et à des non-titulaires, qui occupent des postes laissés vacants ou effectuent des remplacements. En juin, l’organisation internationale d’études économiques OCDE, qui évalue tous les trois ans le niveau scolaire dans ses 36 États membres, avait insisté sur l’importance d’affecter au contraire les enseignants les plus expérimentés dans les zones les plus défavorisées.