3 novembre 2018

Ça veut dire quoi

Cloud computing

Le groupe informatique américain IBM a annoncé dimanche le rachat pour 34 milliards de dollars (près de 30 milliards d’euros) de l’entreprise américaine Red Hat, numéro un mondial des logiciels « open source » (dont le code source est ouvert). IBM compte ainsi rattrapper son retard sur Amazon et Microsoft dans le « cloud computing ». Il s’agit d’un système permettant l’accès à des ressources informatiques sur des serveurs distants. C’est ainsi que fonctionnent des boîtes mail en ligne comme Gmail et Hotmail, les applications de stockage de photos ou des services de vidéo à la demande. Les entreprises qui ont recours au cloud computing peuvent gagner en puissance de calcul et en capacité de stockage sans avoir à développer leur propre infrastructure. Cela leur permet également de faire face plus facilement à des pics de trafic vers leur site.