• Sanctions contre l’Iran. Des sanctions américaines interdisant aux entreprises d’acheter du pétrole iranien et de réaliser des transactions avec les banques iraniennes sont entrées en vigueur, trois mois après une première série d’interdictions concernant des secteurs comme l’or, l’acier ou le charbon. Huit pays, dont la Chine, l’Inde, le Japon et la Turquie, qui sont les principaux acheteurs étrangers de pétrole iranien, sont temporairement exemptés de ces sanctions, le secrétaire d’État américain (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères) ayant expliqué vendredi qu’ils avaient déjà « significativement » réduit leurs importations.

  • La Nouvelle-Calédonie rejette l’indépendance. Le « non » à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie a recueilli 56,7 % des suffrages lors d’un référendum organisé dimanche dans l’archipel, situé à l’est de l’Australie. Arrivé ce matin à Nouméa, le chef-lieu de cette collectivité d’outre-mer, le Premier ministre, Édouard Philippe, a salué un taux de participation « absolument considérable » de 80,6 %. L’accord de Nouméa, signé en 1998, prévoit qu’un deuxième référendum puisse être organisé dans les deux ans.

  • Collomb réélu maire de Lyon. Les élus du conseil municipal de Lyon ont réélu Gérard Collomb au poste de maire de Lyon par 41 voix sur 73. Gérard Collomb avait été maire de Lyon de mars 2001 à juillet 2017 avant de céder sa place à son premier adjoint, Georges Képénékian, à la suite de son entrée au gouvernement en tant que ministre de l’Intérieur.

  • Mandats d’arrêt contre des dignitaires syriens. La justice française a lancé il y a quelques jours des mandats d’arrêt internationaux contre trois hauts responsables des services de renseignement syriens, a révélé le journal Le Monde, qui précise qu’il s’agit d’une « première depuis le début de la guerre en Syrie, en 2011 ». Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en 2016 après la plainte déposée pour « disparitions forcées, torture et crimes ­contre l’humanité » par un Franco-Syrien vivant en France dont deux proches, franco-syriens également, n’ont plus donné signe de vie depuis leur arrestation en Syrie en 2013.

  • Deux immeubles s’effondrent à Marseille. Deux immeubles se sont écroulés ce matin dans la rue d’Aubagne, à Marseille, et un troisième a été démoli par les pompiers par mesure de sécurité. Seuls deux blessés légers ont pour l’instant été dénombrés, mais les secours étaient encore ce soir à la recherche d’éventuelles personnes coincées sous les décombres.