8 novembre 2018

Ça alors

En Grèce, les prêtres ne seront plus des fonctionnaires

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, et l’archevêque d’Athènes, Hiéronyme II, ont annoncé mardi un accord enclenchant la séparation entre l’Église et l’État. Le texte prévoit notamment de mettre fin au statut de fonctionnaire de 10 000 prêtres. Ils ne seront plus payés par l’État, mais par une caisse gérée de façon indépendante par l’Église orthodoxe. Celle-ci a tout de même obtenu que le gouvernement lui verse une subvention annuelle équivalant aux salaires actuels du clergé (200 millions d’euros). La séparation entre l’Église et l’État était une promesse de campagne d’Alexis Tsipras en 2015. L’accord présenté doit encore être approuvé en Conseil des ministres et par un synode avant d’être voté au Parlement. Selon le centre de recherche américain Pew Research, 90 % de la population grecque se déclare orthodoxe, un culte défini comme « religion dominante » dans la Constitution.