28 novembre 2018

Ça se chiffre

Les homicides contre les femmes

58 % des homicides commis contre des femmes en 2017 l’ont été par le partenaire ou l’ancien partenaire de la victime ou par un membre de sa famille, selon une étude publiée dimanche par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. « Peu de progrès ont été faits pour empêcher de tels meurtres », constate Yuri Fedotov, le directeur exécutif de cette organisation. Si les hommes représentent une très grande majorité des victimes d’homicides, les femmes sont plus nombreuses qu’eux à être tuées intentionnellement par des membres de leur famille ou par leur compagnon. L’Afrique est le continent où les femmes ont le plus grand risque d’être tuées par leur ancien ou actuel partenaire ou par un membre de leur famille. L’Europe est le continent où ce risque est le moins élevé. Néanmoins, le gouvernement a annoncé lundi que 130 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou leur ex-compagnon en France en 2017, contre 123 en 2016.