10 décembre 2018

C'est leur avis

Rétablir la taxe carbone et l’ISF pour le climat

L’économiste Thomas Piketty, conseiller du candidat socialiste Benoît Hamon lors de la présidentielle de 2017, regrette dans Le Monde que le gouvernement ait abandonné la taxe carbone [€] pour répondre aux « Gilets jaunes », plutôt que de remettre en place l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

« Le plus triste est l’effroyable gâchis sur le front climatique. Pour qu’une taxe carbone réussisse, il est impératif d’affecter la totalité de son produit à l’accompagnement social de la transition écologique. Le gouvernement a fait tout le contraire : sur les 4 milliards d’euros de hausse des taxes sur les carburants de 2018 et les 4 milliards d’euros supplémentaires prévus pour 2019, il n’envisageait de consacrer qu’à peine 10 % aux mesures d’accompagnement, alors que le reste finançait de facto la suppression de l’ISF et la flat tax sur les revenus du capital. S’il veut sauver son quinquennat, Emmanuel Macron doit immédiatement rétablir l’ISF et consacrer ces recettes à ceux qui sont le plus durement touchés par les hausses de taxe carbone, qui, elles, doivent reprendre leur cours. Et s’il ne le fait pas, alors cela signifiera qu’il aura fait le choix d’une idéologie pro-riches dépassée aux dépens de la lutte contre le réchauffement climatique. » Thomas Piketty