11 décembre 2018

C'est leur avis

Un deuxième référendum pour trancher

La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé hier le report d’un vote initialement prévu aujourd’hui à la Chambre des communes sur le projet d’accord du Brexit, par crainte qu’il soit rejeté. Dans un éditorial non signé, le site américain Bloomberg estime que face aux difficultés rencontrées, un deuxième référendum s’impose désormais.

« Confrontée à un tel rejet de son plan, qu’aurait dû faire May à la place ? Elle aurait dû reconnaître la défaite, admettre qu’un accord acceptable à la fois pour l’UE et sa majorité parlementaire ne peut être atteint. De façon réaliste, les alternatives se réduisent à un “no-deal” pour le Brexit ou à rester dans l’UE. Quoi qu’il en soit, le choix devrait revenir à l’électorat. Certes, May a rejeté à plusieurs reprises et sans ambiguïté l’idée d’un second référendum. […] Sans aucun doute, un autre vote serait semé d’embûches et source de divisions politiques. Mais ce sera aussi le cas pour toutes les conséquences prévisibles du Brexit, qui sont désormais limpides. Avec un Parlement bloqué et un gouvernement à la dérive, seul un nouveau référendum pourrait légitimer ce choix. Laissons les gens décider. »