11 décembre 2018

Ça alors

Des universités japonaises ont favorisé les candidats masculins

Deux responsables des universités japonaises de Juntendo et de Kitasato, basées à Tokyo, ont admis hier avoir favorisé les candidats masculins au détriment des femmes qui postulaient. Ils ont déclaré qu’ils n’emploieraient plus ces méthodes. L’université de Juntendo avait ainsi établi des critères différents pour un oral de sélection. « Les femmes mûrissent plus rapidement que les hommes sur le plan mental et leur capacité de communication est également meilleure », a déclaré Hiroyuki Daida, le doyen de la faculté de médecine de l’établissement pour justifier la nécessité d’une « mesure pour aider les candidats masculins ». Début août, l’université de médecine de Tokyo avait déjà avoué avoir délibérément avantagé les hommes à ses concours d’entrée. Le gouvernement japonais avait alors lancé une enquête pour vérifier les procédures d’admission de 81 facultés de médecine au Japon.