• Vote de défiance contre Theresa May. Le député conservateur britannique Graham Brady a annoncé ce matin la tenue ce soir d’un vote interne de défiance contre leur chef, Theresa May, également Première ministre du pays. Si 158 des 315 parlementaires du parti votent la défiance, le parti devra organiser l’élection d’un nouveau dirigeant à moins de quatre mois de la date fixée pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

  • Remise en liberté d’une dirigeante de Huawei au Canada. Un juge canadien a autorisé hier soir la remise en liberté sous caution de la directrice financière et fille du fondateur du groupe de télécommunications chinois Huawei, Meng Wanzhou, arrêtée le 1er décembre à la demande des États-Unis. Meng Wanzhou doit verser une caution de 10 millions de dollars canadiens (6,6 millions d’euros) et porter un bracelet électronique jusqu’à la première audience d’extradition fixée au 6 février. La justice américaine la soupçonne d’avoir dissimulé l’identité d’une filiale de Huawei pour contourner des sanctions américaines contre l’Iran.

  • Condamnation de l’ex-avocat de Donald Trump. Un tribunal fédéral de New York a condamné Michael Cohen, l’ancien avocat du président américain, Donald Trump, à trois ans de prison. Il lui est notamment reproché d’avoir acheté le silence de deux femmes prétendant avoir eu une liaison avec le président américain.

  • Hausse du Smic espagnol. Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé devant les parlementaires que le salaire minimum passerait de 858 à 1 050 euros brut (900 euros net) « à partir de 2019 », soit une hausse de 22 %. Pedro Sanchez a expliqué que cette augmentation, « la plus importante depuis 1977 », serait approuvée lors du Conseil des ministres du 21 décembre.

  • Anne Rigail à la tête d’Air France. Le conseil d’administration de la compagnie aérienne Air France a nommé Anne Rigail directrice générale de l’entreprise. Air France avait annoncé fin septembre le départ de son directeur général, Franck Terner, alors que le président du Syndicat national des pilotes de ligne, Philippe Evain, déplorait auprès du journal Le Monde « une perte totale de confiance dans les dirigeants ».

  • Aide aux migrants. La Cour de cassation, la plus haute juridiction judiciaire en France, a annulé partiellement la condamnation prononcée en 2017 par la cour d’appel d’Aix-en-Provence contre l’agriculteur et militant Cédric Herrou, reconnu notamment coupable d’aide à la circulation et au séjour irréguliers d’un étranger. Cette décision s’appuie sur la loi du 10 septembre 2018 qui prévoit que l’aide à un migrant ne peut donner lieu à des poursuites pénales lorsqu’elle est apportée dans un but exclusivement humanitaire.