• Attentat de Strasbourg. Des policiers d’une brigade spécialisée de terrain ont abattu hier soir, dans le quartier strasbourgeois du Neudorf, Cherif Chekatt, suspecté d’avoir tué au moins quatre personnes et d’en avoir blessé une dizaine mardi soir dans le centre de la ville. L’un de ses frères, qui fait également l’objet d’une fiche S, un outil de surveillance, a été interpellé en Algérie où il vit.

  • Motion de censure. Une motion de censure du gouvernement déposée mardi par les groupes socialiste, communiste et La France insoumise à l’Assemblée nationale a été rejetée hier soir, ne recueillant que 70 voix parmi les 577 députés. Lors de sa réponse à cette motion de censure, le Premier ministre, Édouard Philippe, a précisé que la hausse de 100 euros de la rémunération des travailleurs au Smic promise lundi par Emmanuel Macron ne comprenait pas la baisse des cotisations sociales mise en œuvre en 2018, comme l’avait pourtant expliqué le gouvernement mardi, mais s’y ajoutait.

  • Influence russe. Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a dénoncé des accusations « infondées » des États-Unis contre l’étudiante Maria Butina qui, devant un tribunal de Washington, a plaidé hier coupable d’avoir cherché à infiltrer les milieux conservateurs américains au profit des autorités russes. Arrêtée en juillet, Maria Butina a admis avoir tenté d’établir des relations avec des responsables du lobby pro-armes NRA, des dirigeants conservateurs et des candidats républicains à l’élection présidentielle de 2016, dont Donald Trump.

  • Troisième genre. Les députés allemands ont approuvé la création d’une catégorie « divers » sur les certificats de naissance à côté des cases correspondant au genre masculin et au genre féminin. En novembre 2017, le tribunal constitutionnel allemand avait donné jusqu’à la fin de cette année aux députés pour prendre cette mesure destinée à répondre au cas des personnes intersexes, c’est-à-dire nées « avec des caractères sexuels qui ne correspondent pas aux définitions traditionnelles du sexe masculin ou du sexe féminin », comme l’explique l’ONU.