• Mesures liées aux « Gilets jaunes ». L’Assemblée nationale a voté le gel des taxes sur les carburants jusqu’en 2022, comme l’avait proposé et adopté le Sénat fin novembre. Le gouvernement a en revanche annoncé qu’il allait renoncer à plusieurs mesures annoncées le 14 novembre, avant la première mobilisation des « Gilets jaunes », comme « l’extension du chèque énergie à 2 millions de nouveaux bénéficiaires », la réévaluation du barème des indemnités kilométriques et le doublement de la prime à la conversion « pour les actifs qui se déplacent beaucoup ».

  • Mesure pour les policiers. Le gouvernement a proposé, par le biais d’un amendement au projet de loi de finances pour 2019, de verser une prime exceptionnelle de 300 euros aux forces de l’ordre mobilisées pour répondre au mouvement des « Gilets jaunes ». Trois syndicats de policiers ont appelé ces derniers jours à des mouvements d’action pour réclamer notamment une meilleure rémunération des agents.

  • Émissions de CO2 des voitures. Les représentants des États membres de l’Union européenne et le Parlement européen se sont mis d’accord hier soir pour fixer à 37,5 % l’objectif de réduction des émissions de CO2 des nouvelles voitures d’ici 2030 par rapport à 2021. La Commission européenne avait proposé en novembre 2017 un objectif de réduction de 30 % tandis que le Parlement avait voté début octobre pour qu’il soit de 40 %. Concernant les véhicules utilitaires, le pourcentage de réduction à atteindre a été fixé à 31 %.

  • Influence russe. La commission du Sénat américain chargée du renseignement a publié hier soir deux rapports sur les tentatives menées depuis la Russie pour influencer la campagne pour l’élection américaine de 2016. Réalisés par des experts de l’entreprise de cybersécurité New Knowledge et de l’université britannique d’Oxford, ils montrent que des comptes et pages sur des réseaux sociaux comme Instagram et Facebook ont particulièrement ciblé la communauté noire américaine et les sympathisants du Parti démocrate pour les inciter à ne pas voter en faveur de Hillary Clinton.

  • Trêve au Yémen. La trêve annoncée la semaine dernière à Hodeïda, dans l’ouest du Yémen, entre les forces gouvernementales et les rebelles houthis est entrée en vigueur ce matin à minuit. Des combats sporadiques ont toutefois eu lieu pendant quelques heures. Sept trêves négociées sous l’égide de l’ONU depuis le début du conflit en 2014 ont précédemment échoué.