20 décembre 2018

Ça alors

L’UE enquête sur le piratage de son réseau diplomatique

Le Conseil de l’Union européenne, institution qui réunit les ministres de chaque État membre en fonction du sujet traité, a déclaré hier qu’il enquêtait « activement » sur le piratage de Coreu, le réseau diplomatique de l’UE. Selon une enquête publiée mardi par le New York Times, des pirates ont infiltré pendant au moins trois ans le Coreu et téléchargé des « milliers » de câbles, les correspondances sécurisées entre diplomates. Cette infraction a été découverte par la société américaine de cybersécurité Area 1, fondée par trois anciens agents de la NSA, l’agence de renseignement américaine. Du fait des techniques utilisées, Area 1 y voit la signature d’une unité d’élite de l’armée chinoise. Un ancien responsable de la NSA a affirmé au New York Times que l’UE avait été avertie à plusieurs reprises du caractère « vieillissant » et « extrêmement vulnérable » de son réseau.