28 décembre 2018

C'est leur avis

Moins de pétitions, plus de concessions

Une pétition en ligne lancée le 17 décembre par quatre associations environnementales afin de soutenir leur intention « d’attaquer l’État français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques » a récolté plus de 1,8 million de soutiens. Elle devient ainsi la pétition en ligne la plus soutenue en France. Directrice adjointe de la rédaction du quotidien La Croix, Florence Couret estime que ce type de pétitions raidit les débats.

« Même s’il convient de ne pas ­surévaluer la force de l’engagement pétitionnaire – après tout, il suffit d’un clic pour apposer son nom –, cette manière de s’exprimer révèle un besoin, confirmé, d’interpeller directement les pouvoirs publics, sans autre forme d’intermédiation, de prendre à témoin l’opinion. Mais ces pétitions à répétition ont leurs limites : celles d’entretenir un face-à-face factice entre “l’État”, suppôt de tous nos malheurs, et le “peuple”, victime de l’action de l’État comme de son inaction, et de valoriser les positions “pour” ou “contre”. Dans la perspective du débat public qui doit s’ouvrir à la mi-janvier, il faudra probablement moins de pétitions et plus d’esprit de concession. » Florence Couret