3 janvier 2019

Ça alors

Controverse sur l’accès des femmes à un temple hindou

Deux Indiennes sont parvenues, dans la nuit de mardi à mercredi et sous escorte policière, à pénétrer dans le temple hindou de Sabarimala, dans l’État du Kerala, dans le sud-ouest de l’Inde, déclenchant des protestations. C’est la première fois que des femmes accédaient à ce lieu de pèlerinage. Son accès était prohibé aux femmes de 10 ans à 50 ans, en âge d’avoir leurs menstruations, avant que la Cour suprême indienne ne lève cette interdiction fin septembre. Le Premier ministre, Narendra Modi, du parti nationaliste hindou BJP, avait contesté cette décision et des hommes continuaient jusqu’ici de barrer l’entrée du temple aux femmes. Une manifestation, à l’appel du gouvernement de coalition de gauche du Kerala, a réuni lundi entre 3 millions et 5 millions de femmes, selon différents chiffres officiels. Celles-ci ont constitué une chaîne humaine sur plus de 600 kilomètres, afin de réclamer l’accès à ce temple et plus d’égalité entre femmes et hommes.