• Comparution prochaine de Carlos Ghosn. Le PDG de Renault et de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, doit comparaître mardi à la suite de sa demande d’une audience publique pour en savoir plus sur les motifs de sa détention, a annoncé un tribunal de Tokyo. Il s’agira de sa première apparition publique depuis son incarcération au Japon le 19 novembre pour des accusations de malversations financières et d’abus de confiance. Le 31 décembre, le même tribunal avait décidé de prolonger sa détention de dix jours, jusqu’au 11 janvier.

  • Piratage de personnalités politiques en Allemagne. Les données personnelles de centaines de personnalités politiques allemandes, dont la chancelière Angela Merkel, ont été diffusées sur Internet aux alentours de Noël, a annoncé aujourd’hui le gouvernement. Ces données comprennent des numéros de téléphone portable, des adresses e-mail, des messages et des courriers. L’Office pour la sécurité informatique, un organisme dépendant du ministère de l’Intérieur, a estimé sur Twitter que cette fuite était liée à une « cyberattaque ».

  • Patrouilles dans la Manche. Le ministre britannique de la Défense a annoncé le renforcement de ses moyens dans la Manche avec l’envoi d’un navire de patrouille militaire pour contrer les tentatives croissantes de traversée par des migrants. Le 28 décembre, le ministre britannique de l’Intérieur a fait état de l’interception en trois jours de près de 70 personnes qui tentaient de rejoindre l’Angleterre par la Manche.

  • Chasse à la glu. La Ligue de protection des oiseaux, une association de protection de la nature, a annoncé hier avoir saisi la Commission européenne en vue de faire interdire la chasse des oiseaux à la glu actuellement autorisée dans cinq départements français. Le Conseil d’État avait rejeté, le 28 décembre, le recours de cette association contre cette méthode de chasse consistant à capturer des oiseaux, notamment des grives et des merles, à l’aide de tiges enduites de colle.