• Date de vote pour le Brexit. Un porte-parole de la Première ministre britannique a déclaré que les députés voteraient le 15 janvier sur l’accord négocié entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sur le Brexit. Les débats doivent reprendre demain sur ce texte définissant les conditions de la sortie du pays de l’Union européenne, prévue le 29 mars. La Première ministre, Theresa May, avait annoncé le report du vote le 10 décembre.

  • Ghosn au tribunal. S’exprimant publiquement pour la première fois depuis son arrestation le 19 novembre, le PDG de Renault et de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a déclaré lors d’une comparution publique devant un tribunal de Tokyo, au Japon, être « accusé à tort et détenu de manière injuste ». Il est soupçonné d’avoir minoré des déclarations de revenus aux autorités boursières japonaises et d’avoir imputé à Nissan des pertes réalisées dans le cadre de placements personnels. Il a assuré avoir agi « avec l’approbation des dirigeants » du constructeur japonais, dont il dirigeait le conseil d’administration.

  • L’Iran accusé de meurtres. Les ministres néerlandais de l’Intérieur et des Affaires étrangères ont accusé l’Iran d’implication dans les meurtres de deux Néerlandais d’origine iranienne aux Pays-Bas en 2015 et 2017. Dans un courrier envoyé au Parlement de leur pays, les deux ministres ont précisé que l’Union européenne avait imposé aujourd’hui, à la demande des Pays-Bas, des sanctions au ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité et à deux personnalités iraniennes.

  • Président confirmé à Madagascar. La Haute Cour constitutionnelle de Madagascar a validé la victoire de l’ancien chef de l’État Andry Rajoelina à l’élection présidentielle organisée les 7 novembre et 19 décembre. Elle a rejeté les requêtes en annulation déposées par le candidat et ancien président Marc Ravalomanana, au pouvoir de 2002 à 2009, qui avait dénoncé des « fraudes massives ».

  • Cagnotte suspendue. Après plusieurs critiques dont celles des secrétaires d’État Mounir Mahjoubi et Marlène Schiappa, le site Leetchi a clôturé en milieu de journée une collecte de fonds pour soutenir l’ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, auteur de coups contre deux gendarmes lors d’une manifestation des « Gilets jaunes » samedi à Paris. Plus de 8 600 personnes ont contribué pour un montant qui dépassait 115 000 euros en début de matinée avant que son affichage soit suspendu. Leetchi a précisé que l’argent récolté ne pourra servir qu’au financement des frais de défense de Christophe Dettinger.