8 janvier 2019

C’est leur avis

Signaux contradictoires de l’exécutif américain

John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, a déclaré dimanche que le retrait des troupes américaines de Syrie, annoncé en décembre par le président des États-Unis, ne pourrait se faire que si plusieurs conditions sont remplies. Dans un éditorial non signé, le New York Times estime qu’il s’agit d’une démonstration supplémentaire de la cacophonie de l’exécutif américain.

« Le président Trump et son administration ont toujours envoyé des signaux contradictoires. Qu’il s’agisse du futur de l’Otan, des relations avec l’Union européenne, d’un rapprochement avec la Russie ou d’une guerre commerciale avec la Chine, M. Trump a fait des déclarations faisant voler en éclat les règles, pendant que ses principaux conseillers travaillaient en coulisses pour préserver le statu quo. […] Mais l’approche versatile du conflit syrien par le président est dans une catégorie à part. […] M. Trump insistait dans un tweet lundi que la situation actuelle “n’est pas différente de mes déclarations à l’origine”. Mais quel haut responsable de l’exécutif la nation et le monde doivent-ils croire – son patron ou ses subordonnés ? »