8 janvier 2019

Ça alors

Retour d’iguanes terrestres sur une île des Galapagos

Le Parc national des Galapagos a annoncé hier avoir déplacé 1 436 iguanes terrestres entre deux îles de cet archipel de l’Équateur, situé à plus de 900 kilomètres des côtes du pays. Prélevés sur l’île Seymour Nord, les animaux ont été relocalisés sur l’île de Santiago, inhabitée, dont la population d’iguanes terrestres avait été décimée après l’introduction de cochons sauvages, une espèce éradiquée depuis 2001. Le dernier signalement d’iguanes terrestres sur l’île de Santiago remonte à 1835, lors d’une visite du scientifique britannique Charles Darwin, auteur de la théorie de l’évolution. Ce déplacement vise aussi à protéger les 5 000 iguanes terrestres restants de l’île Seymour Nord, alors que la végétation leur servant de nourriture commençait à manquer. L’archipel a été inscrit en 1978 au patrimoine mondial de l’Unesco en raison de sa faune et sa flore « inhabituelles ».