9 janvier 2019

Tout s'explique

Les dividendes des entreprises du CAC 40 en forte hausse

Comment s’explique la hausse des versements aux actionnaires ?

Les entreprises du CAC 40, un indice boursier qui rassemble 40 entreprises représentatives de l’économie française, ont redistribué 57,4 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2018, essentiellement en dividendes, soit 12,8 % de plus qu’en 2017, selon une étude publiée aujourd’hui par le site spécialisé dans la finance Vernimmen.net. Un tiers des montants reversés aux actionnaires l’a été par trois entreprises : Total, Sanofi et BNP Paribas. « Ce sont toutes des entreprises à maturité qui génèrent des capitaux propres importants, que leur faible croissance rend inutiles en leur sein et qu’il est plus sain de reverser à leurs actionnaires, plutôt que de le gaspiller en surinvestissements ou en placements oisifs de trésorerie », explique aux Échos Pascal Quiry, l’un des auteurs de l’étude. Les dividendes versés en 2018 s’appuient sur les résultats de 2017. Cette année-là, les entreprises du CAC 40 ont cumulé un bénéfice net de 93,4 milliards d’euros, en hausse de 24 % par rapport à 2016.

Qui sont les principaux actionnaires des entreprises du CAC 40 ?

« L’émission d’actions constitue pour une société une façon de se procurer des capitaux autrement que par l’emprunt », explique l’institut national de statistiques Insee. Selon une étude réalisée par Euronext, qui gère les bourses de Paris, Amsterdam et Bruxelles, les entreprises du CAC 40 étaient principalement détenues fin 2016 par des gestionnaires d’actifs (à 26 %), par les fondateurs ou leur famille (à 10 %), par des investisseurs individuels (à 5 %) et par des salariés (à 3,5 %), près de 60 % de l’actionnariat n’étant pas identifié. Ces gestionnaires d’actifs, dont les principaux sont les américains BlackRock et Vanguard ou encore le français Amundi, ont pour but de faire augmenter la valeur des placements de leurs clients, qui peuvent être des investisseurs institutionnels ou des particuliers souhaitant faire fructifier leur épargne.

Comment évolue le taux de distribution des bénéfices ?

L’étude de Vernimmen.net note que le montant des dividendes versés par les entreprises du CAC 40 augmente moins vite que les bénéfices qu’elles dégagent. Le taux de distribution, calculé en rapportant les dividendes distribués aux actionnaires au bénéfice de l’exercice, est ainsi passé de 50 % en 2015 à 48 % en 2017, puis 46 % en 2018. L’affectation du bénéfice est décidée chaque année lors d’une assemblée générale des actionnaires qui doit avoir lieu dans les six mois suivant la clôture de l’exercice. L’arbitrage se fait principalement entre le versement de dividendes aux actionnaires et la mise en réserve de l’argent par exemple pour financer de futurs investissements ou un programme de participation aux résultats des salariés.