10 janvier 2019

C'est leur avis

La rémunération des hauts fonctionnaires

Chantal Jouanno, la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), une autorité administrative indépendante, a décidé de ne pas piloter le grand débat national voulu par Emmanuel Macron à la suite d’une polémique sur le niveau de sa rémunération (plus de 14 500 euros brut par mois). Sur France Inter, l’éditorialiste Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Échos, souligne que les hautes rémunérations dans le secteur public concernent très peu de personnes.

« Dans le secteur privé, les 1 % de salariés les mieux payés gagnent plus de 11 000 euros brut par mois, ils perçoivent en moyenne 19 000 euros et ils sont environ 130 000. Dans cette catégorie, on trouve aussi 160 000 non-salariés, des professions indépendantes. […] En face, combien y a-t-il de fonctionnaires au-dessus de 11 000 euros, avec bien sûr de grands écarts ? Aux alentours d’un millier. Sur 5 millions. Vous voyez la différence entre secteurs privé et public. […] Un millier, est-ce énorme ? Je ne crois pas. Mais il est en revanche sûr que l’écart public-privé s’est creusé en 30 ans, et ce sont les rémunérations privées qui sont parfois devenues folles. » Dominique Seux