11 janvier 2019

Ça alors

Un sex-toy pour femmes écarté d’un salon d’électronique

Créatrice d’un sex-toy pour femmes conçu avec le laboratoire de robotique de l’université d’État de l’Oregon, l’entreprise Lora DiCarlo a annoncé mardi que le salon de l’électronique de Las Vegas, aux États-Unis, avait annulé sa participation. Le sex-toy avait pourtant été retenu parmi les vainqueurs des prix d’innovation remis chaque année lors du salon. Les organisateurs ont déclaré que le produit ne rentrait pas dans leurs catégories et qu’ils n’auraient pas dû accepter son inscription. En 2016, E.Sensory, l’entreprise créée par la Française Christel Le Coq Bony, avait reçu un prix au CES en 2016 pour un autre sex-toy pour femmes. Contactée par Brief.me, l’entrepreneuse voit dans la décision du CES un « recul de l’ouverture d’esprit », qui affecte notamment la technologie appliquée au sexe. « C’est encore plus compliqué quand on parle de plaisir féminin », ajoute-t-elle.