19 janvier 2019

Ça veut dire quoi

Passeport diplomatique

Alexandre Benalla, ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, a été mis en examen hier pour usage « sans droit » de ses passeports diplomatiques. Le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, a affirmé mercredi que l’ancien chargé de mission de l’Élysée avait effectué après son limogeage cet été « une vingtaine » de voyages avec plusieurs passeports diplomatiques. Un tel titre permet d’accélérer les procédures au passage des frontières. Y figure une inscription selon laquelle le ministère des Affaires étrangères prie « les autorités des pays amis et alliés de laisser passer librement » son titulaire et de lui « donner aide et protection ». Ce titre est réservé aux cadres de la diplomatie, à des personnalités telles que les membres du gouvernement ou à des conseillers ayant une fonction diplomatique. Le titulaire d’un passeport diplomatique ne doit l’utiliser que dans le cadre de ses missions pour l’État. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré mercredi qu’avoir plusieurs passeports diplomatiques était « une pratique assez courante », car « il y a parfois des difficultés à avoir été dans un pays et dans un autre ».