• Chômage en baisse. Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A de Pôle emploi) était de 3,4 millions fin 2018 en France métropolitaine, soit 1,1 % de moins que le trimestre précédent et 1,5 % de moins que fin 2017, selon des chiffres publiés aujourd’hui par le ministère du Travail. Fin 2018, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B et C) s’établissait à 5,6 millions, soit 0,3 % de moins qu’un an auparavant.

  • Nouveau secrétaire d’État. L’Élysée a annoncé ce matin la nomination du député La République en marche des Hauts-de-Seine Adrien Taquet au poste de secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance, auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Adrien Taquet est l’un des cofondateurs du mouvement En marche d’Emmanuel Macron et fut assistant parlementaire de Dominique Strauss-Kahn lorsque celui-ci était député PS. Le gouvernement compte désormais 19 hommes et 17 femmes.

  • Macron devant les citoyens. Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est invité hier en fin d’après-midi au sein d’une rencontre citoyenne avec près de 300 habitants de Bourg-de-Péage, dans la Drôme, dans le cadre du grand débat national organisé par le gouvernement depuis le 15 janvier. Il a répondu pendant plus de trois heures aux questions et a estimé que la fin de l’utilisation en France du glyphosate, un herbicide, ne serait pas possible à « 100 % » d’ici trois ans, comme il s’y était engagé, au risque de pénaliser « complètement certaines filières », selon lui.

  • Nouveau nom pour la Macédoine. Par 153 voix contre 143, le Parlement grec a validé l’accord rebaptisant l’État voisin de Macédoine en « République de Macédoine du Nord », pour le distinguer de la région grecque de Macédoine, mettant fin à une querelle diplomatique entre les deux pays. Jusqu’ici, la Grèce opposait son veto à la candidature de cette ex-république yougoslave à l’UE et à l’Otan, en raison de son nom. Cette crise a mené à la démission du ministre grec de la Défense le 13 janvier.

  • Marche des jeunes Belges pour le climat. La troisième marche des jeunes pour le climat organisée hier à Bruxelles, en Belgique, a rassemblé plus de 35 000 élèves et étudiants selon la police fédérale, contre 3 000 personnes lors de la première édition il y a deux semaines. Cette mobilisation s’inspire de l’initiative lancée en août par la militante suédoise de 16 ans Greta Thunberg, qui mène une grève d’école chaque vendredi. Plusieurs centaines de mobilisations ont eu lieu dans d’autres villes du monde depuis.