• Ultimatum européen au Venezuela. Emmanuel Macron et les chefs de gouvernement de plusieurs pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne, ont donné samedi huit jours au président vénézuélien, Nicolas Maduro, pour annoncer des élections dans son pays sous peine de reconnaître le président du Parlement, Juan Guaido, comme chef de l’État. Nicolas Maduro a rejeté hier cet ultimatum, en déclarant que son pays n’était « pas lié » à l’Europe.

  • Catastrophe minière au Brésil. La rupture d’une digue vendredi sur une exploitation de minerai de fer de la compagnie Vale à Brumadinho, dans le sud-est du Brésil, a fait au moins 60 morts et 292 disparus, selon un bilan donné aujourd’hui par l’autorité en charge des secours. En 2015, la rupture d’un barrage sur une exploitation située à une centaine de kilomètres de là et propriété d’une société appartenant pour moitié à Vale avait tué 19 personnes et pollué le fleuve Rio Doce sur plus de 600 kilomètres.

  • Affaire Huawei. L’ambassadeur du Canada en Chine, John McCallum, a démissionné samedi à la demande du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, qui lui reprochait ses commentaires sur l’affaire Huawei. Mercredi, John McCallum avait déclaré que la directrice financière et fille du fondateur du groupe de télécommunications chinois Huawei, Meng Wanzhou, arrêtée le 1er décembre au Canada, disposait d’un « dossier très solide » pour s’opposer à son extradition vers les États-Unis, notamment en raison de « l’implication politique de Donald Trump ».

  • Gilets jaunes et foulards rouges. La 11e journée de mobilisation nationale des « Gilets jaunes » a rassemblé samedi 69 000 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, et 123 151 personnes, selon Le Nombre jaune, une page Facebook qui recense les manifestants en s’appuyant sur les chiffres donnés dans la presse locale et sur des participants au mouvement. Ces nombres sont inférieurs à ceux de la semaine dernière. Hier, une marche des « Foulards rouges » pour « défendre la démocratie et les institutions » contre les violences commises depuis le début du mouvement des « Gilets jaunes » a réuni 10 500 personnes à Paris, selon la préfecture de police.

  • Enquête sur la blessure d’un « Gilet jaune ». Figure du mouvement des « Gilets jaunes », Jérôme Rodrigues a été blessé à l’œil samedi alors qu’il filmait la manifestation place de la Bastille à Paris. Il affirme avoir été touché par une grenade de désencerclement, puis par un tir de lanceur de balles de défense (LBD). En attendant le résultat de l’enquête ouverte par l’Inspection générale de la police nationale, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez, a confirmé hier qu’une grenade avait été utilisée par un policier au même moment, mais a déclaré n’avoir « aucun élément » permettant de « dire qu’il y a eu un usage d’un LBD ».

  • Marches pour le climat. 70 000 personnes ont manifesté hier à Bruxelles, en Belgique, pour réclamer des mesures politiques contre le réchauffement climatique, selon une estimation fournie par la police belge. En France, des marches organisées dans plusieurs dizaines de villes ont réuni plus de 80 000 personnes, selon les collectifs et ONG à l’origine de ces événements.