29 janvier 2019

C'est leur avis

Un retour aux 90 km/h à visée électorale

Éditorialiste à France Inter, Thomas Legrand estime que le gouvernement ne devrait pas céder sur le retour de la vitesse maximale autorisée sur certains tronçons à 90 km/h, abaissée à 80 km/h en juillet. Il craint que certains élus locaux procèdent à des ajustements par souci électoral.

« À l’issue du grand débat, il y a toutes les chances pour que la limitation à 80 soit maintenue, mais que soit dévolu aux présidents de conseils départementaux le soin de déterminer les exceptions, les routes sur lesquelles le 90 pourra être maintenu. S’il y a un domaine où il faut faire confiance aux spécialistes – osons dire le gros mot – aux technocrates, c’est bien celui-là. Il n’y a rien de plus contre-intuitif que l’accidentologie. Ce sont, hors autoroute bien sûr, sur les routes droites, apparemment sûres, celles sur lesquelles on s’autorise à aller vite, qu’il y a le plus de morts. […] Le fait qu’après des décennies de 90 sur une route de son environnement ou de son trajet quotidien on doive passer à 80 donne une impression de lenteur et d’ennui mortel. Et si un président de département veut faire plaisir à son opinion, il laissera le 90 sur les routes droites, donc les plus dangereuses. » Thomas Legrand