7 février 2019

Ça peut servir

Des médicaments à éviter

La revue médicale Prescrire a mis à jour la semaine dernière sa liste des médicaments à éviter. Elle y place chaque année les traitements dont l’effet bénéfique n’est pas suffisamment prouvé ou qui provoquent trop d’effets secondaires désagréables. Parmi les substances visées dans cette édition 2019 se trouve la méphénésine, utilisée dans les produits de la marque Decontractyl pour soigner des contractures musculaires douloureuses, mais qui peut provoquer des nausées ou des éruptions cutanées. Également ciblée, l’oxomémazine, qui se retrouve dans certains sirops contre la toux de marques comme Toplexil ou Humex, a l’inconvénient de faire dormir. Le trinitrate de glycéryle, utilisé dans des pommades contre les fissures anales, n’a selon Prescrire « pas d’efficacité démontrée au-delà de l’effet placebo » et peut causer des maux de tête.