8 février 2019

C'est leur avis

Une ingérence sans précédent

La France a rappelé hier son ambassadeur en Italie pour consultations en dénonçant les « accusations répétées » et les « ingérences » en provenance du pays. Le journaliste du quotidien allemand Die Zeit Ulrich Ladurner estime que l’attitude du gouvernement italien, en particulier des vice-Premiers ministres Luigi Di Maio et Matteo Salvini, est injustifiée.

« Ce ne sont pas que des attaques verbales, elles constituent une ingérence politique sans précédent. De telles choses n’ont pas été vécues entre les pays européens depuis les années 1930. Dans quatre mois, les Européens voteront pour un nouveau Parlement. Di Maio essaie actuellement de trouver des partenaires dans plusieurs pays européens, dont la France. […] Bien sûr, Macron a aussi sa part de responsabilité. Trop arrogant, il qualifia les populistes de “peste”. […] Mais même en tenant compte de cela, les attaques de Di Maio et Salvini ne se justifient pas. Rien de cela n’est constructif. Ils veulent écraser, pas construire. Quelle Europe aurons-nous lorsque les nationalistes détiendront le pouvoir ? » Ulrich Ladurner