8 février 2019

Ça alors

Facebook freiné dans sa collecte de données en Allemagne

L’autorité allemande de la concurrence a interdit hier à Facebook de collecter des données sur ses utilisateurs hors de sa plateforme sans leur consentement. Le groupe américain ne se contente pas de récupérer les informations que lui fournissent les personnes qui utilisent son réseau social. Il y agrège les données que ces personnes laissent sur les autres applications qu’il possède, comme la messagerie WhatsApp et la plateforme photo-vidéo Instagram. L’entreprise y ajoute également des informations qu’elle collecte sur ses utilisateurs lorsque ceux-ci visitent des sites ayant incorporé un traqueur publicitaire de Facebook. L’autorité allemande a estimé qu’en raison de la position dominante de Facebook parmi les réseaux sociaux, l’entreprise ne laissait aux utilisateurs que le choix d’accepter cette collecte étendue de données ou de « s’abstenir d’utiliser le service ». Facebook a annoncé son intention de faire appel.