11 février 2019

Ça alors

En Hongrie, la natalité plutôt que l’immigration

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a annoncé hier dans un discours des mesures destinées à améliorer la natalité dans son pays. Il souhaite faciliter l’achat d’un logement pour les familles via des prêts dont le tiers sera remboursé par l’État après la naissance de deux enfants et l’intégralité à partir de trois enfants. Il propose également de supprimer l’impôt sur le revenu pour les femmes ayant au moins quatre enfants. Viktor Orban a déjà pris depuis 2015 des mesures pour favoriser la natalité, comme la construction de crèches ou l’octroi de prêts étudiants remboursables en fonction du nombre d’enfants. Il souhaite atteindre le seuil de renouvellement des générations de 2,1 enfants par femme d’ici 2030, pour contrer la baisse du nombre d’habitants « sans recourir à l’immigration ». Le taux de fécondité hongrois était de 1,53 enfant par femme en 2016, contre 1,6 en moyenne dans l’UE, selon l’institut européen de statistiques Eurostat.