13 février 2019

Tout s'explique

Violentes manifestations à Haïti

Quelles violences Haïti connaît-il actuellement ?

Des manifestations demandant la démission du président haïtien, Jovenel Moïse, se déroulent depuis jeudi dans ce pays des Caraïbes situé sur une île qu’il partage avec la République dominicaine. Des affrontements entre les protestataires et les forces de l’ordre ont fait au moins six morts. Le président haïtien avait promis, au moment de son élection en novembre 2016, de relancer l’économie du pays grâce à l’agriculture « pour pouvoir mettre à manger dans l’assiette du peuple, pour mettre de l’argent dans sa poche ». Il avait également déclaré vouloir lutter contre la corruption. Les manifestants qui se mobilisent depuis le jour du deuxième anniversaire de son mandat lui reprochent d’avoir échoué dans ces deux domaines.

À quel scandale de corruption est confronté le pays ?

La Cour supérieure des comptes, une juridiction autonome chargée du contrôle administratif et juridictionnel des recettes et des dépenses de l’État, a rendu le 31 janvier un rapport dénonçant la mauvaise gestion de crédits de développement accordés depuis 2008 par le Venezuela. Le document accuse une quinzaine d’anciens ministres et de hauts fonctionnaires d’avoir détourné ces fonds. Le rapport reproche également à l’ancienne entreprise de production et d’exportation de bananes que présidait Jovenel Moïse d’avoir indûment bénéficié de l’argent vénézuélien. Pendant la campagne présidentielle de 2016, un organisme gouvernemental chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent avait rendu un rapport estimant qu’il était possible que Jovenel Moïse ait manipulé « des fonds qui n’ont rien à voir avec ses entreprises ».

Quelle est la situation économique d’Haïti ?

Haïti est le pays le plus pauvre du continent américain, selon la Banque mondiale, un organisme de financement du développement. Elle note que près de 60 % des 10,4 millions d’Haïtiens vivent sous le seuil de pauvreté, fixé à 2,41 dollars par jour. La direction générale du Trésor, qui dépend du ministère français de l’Économie, rappelle sur son site qu’Haïti a subi un séisme dévastateur en janvier 2010, qui a « anéanti 10 années de lutte contre la pauvreté et généré un besoin de reconstruction équivalent à 120 % du PIB » du pays. Il constate qu’Haïti a en outre dû faire face à une série d’ouragans (Isaac et Sandy en 2012, Matthew en 2016) et à plusieurs vagues de choléra. Le pays connaît par ailleurs une forte inflation, qui a dépassé 15 % en 2018, selon la banque centrale haïtienne.