13 février 2019

Ça alors

Une nouvelle norme pour prévenir la déficience auditive

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Union internationale des télécommunications, une agence de l’ONU, ont édicté hier une nouvelle norme internationale, non contraignante, pour prévenir la déficience auditive. S’exposer de manière prolongée et excessive à des sons trop forts augmente les risques de déficience auditive, selon l’OMS. Près de 50 % des personnes de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de personnes, y sont soumises d’après l’organisation, en raison d’un usage intensif de casques et d’écouteurs reliés à des lecteurs audio sur leurs smartphones ou ordinateurs. La nouvelle norme recommande que les lecteurs audio soient équipés d’un logiciel évaluant le niveau et la durée d’exposition à la musique, pour alerter l’utilisateur sur les risques encourus. 466 millions de personnes souffrent de déficience auditive incapacitante (perte d’audition supérieure à 40 décibels dans la meilleure oreille chez l’adulte), selon l’OMS, qui estime que ce chiffre va doubler d’ici 2050.