13 février 2019

Ça peut servir

Faire face au cyberharcèlement

Plusieurs hommes réunis dans un groupe baptisé « Ligue du LOL » ont été suspendus depuis lundi par les médias qui les employaient – Libération, Les Inrocks, etc. – pour avoir participé à du harcèlement en ligne pendant plusieurs années. Pour se protéger de telles agressions, Le Figaro explique qu’il est possible de se cacher de personnes indésirables en leur bloquant l’accès à votre compte sur les réseaux sociaux (les détails pour y parvenir sont décrits dans l’article). Vérifiez régulièrement sur Internet les résultats associés à votre nom sur un moteur de recherche ou créez une alerte automatique pour qu’elle vous prévienne dès qu’une publication en ligne contient votre nom ou votre pseudonyme. Si jamais vous êtes victime d’un cyberharcèlement, vous pouvez signaler les contenus auprès de la plateforme qui les héberge et porter plainte après avoir recueilli le plus de preuves possible, en faisant des captures d’écran, le cyberharcèlement étant puni par la loi.