18 février 2019

Tout s’explique

La mobilisation des « Gilets jaunes » et le grand débat national

Comment s’est déroulée la 14e journée de mobilisation des « Gilets jaunes » ?

Des membres du mouvement des « Gilets jaunes » se sont rassemblés pour une 14e journée de mobilisation dans toute la France samedi, ainsi que pour une manifestation entre l’Arc de triomphe et le Champ-de-Mars à Paris hier afin de célébrer les trois mois du mouvement. 41 000 personnes ont pris part à la mobilisation samedi, selon le ministère de l’Intérieur, contre 51 400 personnes le samedi précédent. Le Nombre jaune, une page Facebook qui recense les manifestants en s’appuyant sur les chiffres de la presse locale et de participants au mouvement, a de son côté recensé au moins 104 000 manifestants. Le philosophe Alain Finkielkraut, de confession juive, a été pris à partie samedi par des « Gilets jaunes » à Paris. Le parquet de Paris a ouvert hier une enquête pour injure publique en raison de l’origine ou de la religion et un suspect a été identifié.

Quelles initiatives ont été lancées pour donner une suite politique au mouvement ?

Plusieurs « Gilets jaunes » ont annoncé en janvier la création d’une liste baptisée Ralliement d’initiative citoyenne (RIC) pour se présenter aux élections européennes fin mai. Ingrid Levavasseur, une aide-soignante de l’Eure, devait en prendre la tête, mais s’en est désolidarisée mercredi dernier. Elle a déclaré qu’elle ne renonçait pas toutefois à présenter une liste pour les élections européennes. Une liste doit compter au minimum 79 noms. D’autres membres de la liste RIC en sont partis. C’est le cas de Hayk Shahinyan, un entrepreneur originaire de Lyon, qui a annoncé le 10 février le lancement du Mouvement alternatif citoyen, dont les membres devront décider en mars s’ils se présenteront lors des élections européennes. Jacline Mouraud, accordéoniste et hypnothérapeute du Morbihan, a annoncé fin janvier la création du parti Les Émergents en vue des municipales de 2020.

Quel est le bilan à mi-parcours du grand débat national ?

Pour répondre au mouvement des « Gilets jaunes », le gouvernement a lancé le 15 janvier l’initiative du grand débat national, qui doit durer jusqu’au 15 mars. Selon un point d’étape effectué à l’occasion du Conseil des ministres mercredi dernier, 320 000 personnes se sont inscrites sur la plateforme lancée par le gouvernement, où 850 000 contributions ont été postées sur les quatre thèmes proposés : démocratie et citoyenneté, fiscalité et dépenses publiques, organisation de l’État et des services publics, transition écologique. Plus de 2 500 réunions publiques ont eu lieu dans toute la France. Les cinq garants du grand débat national, nommés pour veiller sur son organisation, ont affirmé la semaine dernière qu’il ne pourrait y avoir « une seule synthèse », « vu l’ampleur et l’hétérogénéité des canaux d’expression ».