19 février 2019

C'est leur avis

La responsabilité de l’Église face à la pédophilie

Le pape François doit réunir de jeudi à dimanche au Vatican une centaine de présidents de conférences épiscopales venus de tous les continents pour réfléchir aux affaires de pédophilie dans l’Église. Dans le JDD, le président de la Conférence des évêques de France, Georges Pontier, reconnaît que l’Église catholique a longtemps nié le problème, mais assure qu’elle a commencé à prendre conscience de sa responsabilité.

« La prise de conscience est venue avec la médiatisation des ­affaires aux États-Unis et en Irlande, et chez nous, celle du père Preynat à Lyon. C’est le scandale qui nous a fait évoluer, quand ont été dévoilés ces actes ignobles. Ça a été un choc. Les épiscopats des pays occidentaux s’en sont saisis. On ne peut plus rejeter la faute, dire que ce sont les médias ou le monde extérieur qui en voudraient à l’Église. […] Je ne crois pas qu’il existe un système organisé derrière ces affaires de pédophilie. Mais il y a quelque chose de systémique dans la négligence, le poids et la défense des institutions par rapport aux personnes victimes. » Georges Pontier