• Lutte contre l’antisémitisme. Emmanuel Macron a annoncé hier soir lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) le dépôt prochain d’une proposition de loi imposant le retrait « dans les meilleurs délais » des contenus en ligne appelant à la haine. Il a précisé que la France mettrait en œuvre la définition de l’antisémitisme adoptée par l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah, qui considère en particulier comme « antisémite » le fait de tenir collectivement les juifs pour responsables des actions de l’État d’Israël.

  • Échec de la reprise d’Ascoval. Le ministère de l’Économie a annoncé que le groupe franco-belge Altifort, qui avait vu en décembre son projet de reprise de l’aciérie Ascoval validé par la justice, ne disposait pas des fonds nécessaires. « Altifort a trompé tout le monde », a déclaré le ministère à l’AFP. Le projet de reprise, qui était soutenu par les salariés, les collectivités locales et l’État, prévoyait de maintenir les 281 emplois de l’aciérie, située à Saint-Saulve, dans le Nord.

  • Emballages plastiques. 13 groupes des secteurs de l’agroalimentaire et de la grande distribution, dont Danone et Casino, ont signé au ministère de la Transition écologique un pacte national sur les emballages plastiques avec les ONG environnementales Fondation Tara Expéditions et WWF France. Ces industriels se sont engagés à atteindre collectivement 60 % d’emballages plastiques effectivement recyclés d’ici 2022 et à revoir la conception des emballages pour les rendre réutilisables, recyclables ou compostables à 100 % d’ici 2025.

  • Incendie au Bangladesh. Un incendie, qui s’est déclaré hier soir dans un immeuble de la capitale du Bangladesh, Dacca, a fait au moins 70 morts, selon un bilan provisoire. La catastrophe a eu lieu dans un quartier très peuplé où les immeubles sont peu espacés. Dacca a connu en 2010 et 2012 des incendies qui ont fait une centaine de morts chacun.

  • JO 2024. Le comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 a proposé que la breakdance, l’escalade, le surf et le skateboard soient des sports invités et s’ajoutent ainsi aux 28 sports déjà au programme de la compétition. Cette proposition devra être validée par le Comité international olympique en décembre 2020.