• Geste d’apaisement du Pakistan. Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a déclaré devant l’Assemblée nationale de son pays que le Pakistan allait libérer demain le pilote indien capturé hier, « en geste de paix » après deux jours d’affrontement entre les deux États voisins. L’hostilité entre le Pakistan et l’Inde s’est accrue mardi lorsque l’armée indienne a mené des frappes aériennes contre un camp d’entraînement d’un groupe islamiste en territoire pakistanais.

  • Président sénégalais. La commission électorale sénégalaise a annoncé que le président sortant, Macky Sall, avait été réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle, organisé dimanche, avec 58,3 % des voix. Au pouvoir depuis 2012, Macky Sall a devancé Idrissa Seck, Premier ministre de 2002 à 2004, deuxième avec 20,5 % des suffrages.

  • Netanyahou et la justice. Le procureur général d’Israël, Avichai Mandelblit, a annoncé son intention de déclencher une triple procédure d’inculpation à l’égard du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, pour corruption, fraude et abus de confiance. Cette décision intervient alors que le chef du gouvernement israélien brigue un quatrième mandat consécutif lors des élections législatives prévues le 9 avril.

  • Votes sur le Brexit. Les députés britanniques ont voté hier soir en faveur de la stratégie présentée mardi par la Première ministre britannique, Theresa May, leur donnant la décision finale sur ce qu’il adviendra s’ils rejettent le projet d’accord sur le Brexit qui doit leur être soumis d’ici au 12 mars. Ils devront ainsi être consultés pour savoir s’ils veulent que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne sans accord ou s’ils veulent obtenir un délai repoussant le Brexit, prévu le 29 mars.

  • L’État néerlandais et Air France-KLM. Le gouvernement néerlandais a annoncé hier soir que la participation de l’État des Pays-Bas au capital du groupe de transport aérien Air France-KLM atteignait désormais 14 %, soit presque autant que les 14,3 % que détient l’État français. Le groupe avait révélé la veille avoir fait son entrée au capital du groupe. Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, a déclaré ce matin sur la chaîne de télévision Public Sénat qu’il allait demander demain des « éclaircissements » au ministre néerlandais des Finances sur cette opération qu’il a qualifiée d’« inamicale » et d’« incompréhensible ».

  • Débat sur le climat. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, et les secrétaires d’État Brune Poirson et Emmanuelle Wargon ont reçu hier soir au ministère 175 des 2,1 millions de signataires d’une pétition lancée par quatre ONG accusant l’État d’inaction face au réchauffement climatique. Le ministre a promis que les propositions émises au cours d’une discussion qui a duré près de trois heures seraient numérisées et analysées avec toutes celles du grand débat national.