• Crise au Venezuela. Le dirigeant de l’opposition et président autoproclamé du Venezuela, Juan Guaido, a rencontré lundi à Bogota, en Colombie, le vice-président des États-Unis, Mike Pence, ainsi que les représentants du groupe de Lima, qui réunit 14 pays d’Amérique du Sud, afin de trouver des solutions pour résoudre la crise politique dans son pays. Le même jour, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé que Juan Guaido aurait « affaire avec la justice » s’il revenait au Venezuela, celle-ci lui ayant interdit de quitter le territoire. Juan Guaido a assuré jeudi depuis le Brésil, où il a rencontré le président du pays, qu’il rentrerait ce lundi au Venezuela.

  • Tensions entre l’Inde et le Pakistan. L’Inde a annoncé mercredi avoir abattu un avion militaire pakistanais, tandis que le Pakistan déclarait avoir abattu deux avions de combat indiens et arrêté un pilote. L’hostilité entre les deux pays s’est accrue après l’attentat meurtrier perpétré le 14 février contre des forces de sécurité indiennes par un groupe islamiste installé au Pakistan. Dans un « geste pour la paix », le Premier ministre pakistanais a fait libérer hier le pilote indien qui avait été capturé.

  • Votes sur le Brexit. Les députés britanniques ont voté mercredi en faveur de la stratégie présentée la veille par la Première ministre britannique, Theresa May, leur donnant la décision finale sur ce qu’il adviendra s’ils rejettent le projet d’accord sur le Brexit qui doit leur être soumis d’ici au 12 mars. Ils devront ainsi être consultés pour savoir s’ils souhaitent que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne sans accord et, dans le cas contraire, s’ils souhaitent demander à l’UE un report de la date du 29 mars prévue pour le Brexit.

  • Capital d’Air France-KLM. Le gouvernement néerlandais a annoncé mercredi que la participation de l’État des Pays-Bas dans le capital du groupe de transport aérien Air France-KLM atteignait désormais 14 %, soit presque autant que les 14,3 % détenus par l’État français. Les Pays-Bas avaient révélé la veille avoir fait leur entrée au capital du groupe, sans avoir prévenu le gouvernement français. Les ministres français et néerlandais de l’économie, Bruno Le Maire et Wopke Hoekstra, ont assuré à l’issue d’une rencontre vendredi que leur « seul objectif » était désormais « de faire d’Air France-KLM la compagnie la plus performante au monde ».

  • Sommet Trump-Kim avorté. Le président américain, Donald Trump, et le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, se sont quittés prématurément jeudi au terme d’une rencontre de deux jours organisée à Hanoï, au Vietnam, sans être parvenus à un accord. Plusieurs heures après le sommet, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que son pays avait demandé aux États-Unis une levée « partielle » des sanctions en échange de concessions sur son programme nucléaire, et non une levée « totale » de celles-ci, comme l’avait affirmé un peu plus tôt Donald Trump afin de justifier l’échec des négociations.

  • Manifestations en Algérie. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé vendredi à des manifestations en Algérie pour protester contre la candidature à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, au pouvoir depuis 1999. Désigné début février comme candidat pour l’élection présidentielle du 18 avril par son parti, le Front de libération nationale (FLN), Abdelaziz Bouteflika a été victime en 2013 d’un accident vasculaire cérébral et ne s’exprime plus en public. Les manifestations, organisées par des citoyens et relayées sur les réseaux sociaux, se sont intensifiées depuis le 22 février.