5 mars 2019

Ça alors

Deuxième rémission durable d’un patient au VIH

Un Britannique, contaminé depuis 2003 par le VIH, un virus qui peut conduire à la maladie du sida, a connu une période de rémission de 18 mois après avoir interrompu son traitement, a révélé une étude publiée aujourd’hui dans la revue scientifique Nature. C’est la deuxième fois qu’une telle rémission de ce virus est observée. Le premier patient était un Américain, testé positif au VIH en 1997 et qui n’a plus montré de signe d’infection depuis 2007. Les deux hommes ont bénéficié du même traitement : une transplantation de moelle osseuse comprenant des cellules souches de donneurs ayant une mutation génétique rare, qui empêche le VIH de s’installer dans le corps. Le directeur de l’étude, Ravindra Gupta, professeur à l’Université de Cambridge, a déclaré que ce deuxième cas confirmait que le premier « n’a pas été une anomalie », mais il préfère attendre avant d’affirmer qu’il s’agit d’une guérison.