• Débats lycéens sur l’environnement. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce matin l’organisation de débats sur l’environnement « dans tous les lycées de France » vendredi de 16h à 18h. Cet événement coïncidera avec l’appel à une journée de grève mondiale pour le climat lancé par des collectifs de jeunes engagés en faveur de l’environnement.

  • Bouteflika de retour en Algérie. Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé depuis deux semaines en Suisse, est rentré hier dans son pays, sans toutefois faire d’apparition publique. De nouvelles manifestations se sont déroulées aujourd’hui contre la candidature à un cinquième mandat du chef de l’État, au pouvoir depuis 1999 et très affaibli depuis un accident vasculaire cérébral en 2013.

  • Premier ministre palestinien. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a nommé hier Mohammed Shtayyeh au poste de Premier ministre palestinien en remplacement de Rami Hamdallah, qui avait démissionné fin janvier. Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza et s’oppose au mouvement Fatah du président et du nouveau Premier ministre, a déclaré hier qu’il ne reconnaissait pas ce gouvernement « séparatiste », car il a « été formé sans consensus national ».

  • Réponse allemande à Macron. Dans une lettre publiée samedi et traduite en plusieurs langues, dont l’anglais et le français, sur le site de son parti, Annegret Kramp-Karrenbauer, présidente du parti chrétien-démocrate allemand CDU de la chancelière Angela Merkel, a répondu aux propositions pour l’Union européenne formulées mardi par Emmanuel Macron. Si elle dit partager son constat qu’il y a « urgence » à renforcer l’Europe, elle rejette en revanche les projets du président français de convergence des systèmes de protection sociale et d’instauration d’un salaire minimum européen adapté à chaque pays et discuté collectivement.

  • Moins de « Gilets jaunes ». La 17e journée de mobilisation des « Gilets jaunes » a rassemblé samedi 28 600 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, et 90 469 personnes, selon Le Nombre jaune, une page Facebook animée par des participants au mouvement. Il s’agit, selon le recensement effectué par la police, de la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement le 17 novembre. Les débats organisés dans le cadre du grand débat national lancé le 15 janvier par le gouvernement en réponse à ces manifestations se termineront vendredi.